Les différents styles d’apprentissage des introvertis et des extravertis

L’apprentissage d’une deuxième langue est une expérience très personnelle, et les gens apprennent tout simplement mieux de différentes manières. Bien qu’il existe des différences légères et généralisées entre la façon dont les introvertis et les extravertis vivent une seconde langue, en fin de compte, les deux personnalités ont la même capacité à parler couramment une nouvelle langue ! En fait, de nombreuses études sur la corrélation entre la personnalité et les aptitudes à l’apprentissage des langues n’ont pas réussi à établir une distinction statistiquement significative entre les introvertis et les extravertis dans l’apprentissage d’une langue. Les introvertis et les extravertis peuvent préférer différentes techniques de pratique des langues, mais en fin de compte, rien ne prouve qu’un ensemble de techniques soit plus efficace qu’un autre. Ces notions d’introversion et d’extraversion sont sûrement familières à tous, mais qu’en est-il du tempérament de chaque personnalité en matière d’apprentissage : Au niveau de l’apprentissage linguistique, pour un extraverti, l’approche « parler dès le premier jour » peut être parfaite, mais un introverti préférera très probablement se concentrer sur l’écoute, la lecture et la traduction pendant des mois, afin d’acquérir des connaissances compréhensibles, et ne les convertir que plus tard en vocabulaire actif par l’écriture, la messagerie texte et, enfin, la parole. Pour que les deux types de personnalité réussissent, il est important de créer un environnement dans lequel les élèves comprennent que les erreurs font partie du processus d’apprentissage et qu’il est plus important de parler que d’être parfait. De manière générale, les apprenants introvertis progressent plus lentement, en particulier dans le développement des compétences orales. Ils sont moins susceptibles de tirer parti des occasions de parler ou de rechercher de telles occasions. Certains introvertis apprennent par l’observation et l’analyse, d’autres pas. Les introvertis ont un grand vocabulaire passif. Ils écoutent souvent une conversation de groupe et préfèrent profiter de l’occasion pour s’exercer plus tard en tête-à-tête avec un ami dans un cadre plus confortable. Comme les introvertis écoutent plus qu’ils ne parlent, ils retiennent les mots qui, autrement, passeraient trop vite dans la conversation, et reconstituent le sens de ces mots grâce à des indices contextuels. Par conséquent, les introvertis peuvent avoir un vaste vocabulaire passif – des mots qu’ils comprennent et peuvent utiliser dans une phrase écrite, mais qu’ils n’utilisent généralement pas à l’oral. Les étudiants extravertis, cependant, ont plus de chances de sortir des sentiers battus et d’essayer leur vocabulaire récemment appris. Ils préfèrent travailler avec les autres et échanger des idées. Les extravertis se souviennent d’histoires personnelles. Lorsqu’ils s’entraînent à parler, ils ont tendance à raconter des histoires sur des personnes qu’ils connaissent personnellement. Les extravertis partagent des expériences réelles ou des anecdotes et, en partie, l’exercice d’expression orale devient un échange social. Les activités sociales et d’apprentissage qui leur sont bénéfiques comprennent la résolution de problèmes avec d’autres, les projets de groupe et l’apprentissage par imitation d’expériences. Parallèlement, pendant les conversations, les introvertis ont tendance à écouter les autres, et sont plus à l’aise pour peser le sens exact des mots avant de parler. Lorsqu’ils étudient une deuxième langue, les introvertis ont l’habitude d’écouter chaque signification individuelle d’un nouveau mot et de discerner comment les différentes règles grammaticales d’une langue réorganisent l’ordre des mots et des phrases. Alors que de nombreuses personnes peuvent choisir d’apprendre les règles de grammaire et de syntaxe par le biais de manuels scolaires, certains introvertis peuvent absorber les règles de grammaire simplement en écoutant et en s’habituant à la conversation des autres. Pour les extravertis, parler avec les autres et partager des expériences sociales est énergisant et motivant. C’est particulièrement utile pour s’entraîner à parler. Les extravertis obtiennent de bons résultats lorsqu’ils apprennent en classe, car ils sont constamment encouragés à s’exercer à parler avec leurs voisins. Les extravertis recherchent la conversation! Par ailleurs au niveau de l’enseignement même, les stratégies utilisées par un enseignant de langue sont cruciales et ont un impact important sur l’apprentissage des langues. Comment l’enseignant aide-t-il les apprenants à comprendre les concepts d’une langue? Comment prend-il en compte les différentes personnalités de ses apprenants, les différents styles d’apprentissages, ainsi que les différents niveaux de compréhension constituent un facteur primordial dans leur processus d’apprentissage et de progression. Chez ELAM nos formateurs sont qualifiés et formés pour aider tous les apprenants à mener leur projet linguistique à terme, et ce, dans les meilleurs délais possibles. Nous sommes sur le marché depuis plus de 28 ans et avons connu toutes sortes de personnalités et de demandes et avons relevé le défi avec brio! Les témoignages de nos apprenants locaux et internationaux font notre joie et en sont la preuve! Faites confiance aux méthodes éprouvées d’ELAM pour votre apprentissage des langues!

Publications similaires