Série sur les langues émergentes :
Apprendre le mandarin pour votre travail

De la fin des années 2000 à aujourd’hui, l’intérêt pour l’apprentissage du mandarin a connu un regain d’intérêt. Pendant longtemps, beaucoup de gens ont cru au rêve économique de la Chine de devenir un pays prospère et ouvert. Aujourd’hui, la Chine est riche, mais elle n’est absolument pas ouverte. Tout le monde parlait de la croissance incroyablement rapide de la Chine et de la nécessité de monter à bord avant que le train ne quitte la gare. En substance, tout le monde souhaitait bénéficier de l’avantage du premier arrivé en Chine. Les entreprises, les universitaires, les athlètes et les particuliers avaient le sentiment qu’ils manqueraient quelque chose s’ils ne pénétraient pas sur le marché chinois. Regardez ci- dessous le PIB de la Chine de 1969 à 2018 ; c’est incroyable !

 

Le fait de parler le mandarin ne vous garantit pas l’emploi.

C’est un marché considérable, et il doit y avoir des opportunités pour les locuteurs internationaux de mandarin, n’est-ce pas ?

Pour être honnête, vous avez à la fois raison et tort. Si vous vous installez dans un pays où l’on parle le mandarin, vous vous attendez à avoir un avantage en parlant cette langue.

Vous avez un avantage sur les autres membres de la main-d’œuvre internationale qui ne peuvent pas communiquer en mandarin. Vous devez réfléchir à ce qui vous distinguera des autres. Si votre capacité à communiquer dans la langue de tous les autres locaux est ce qui vous distingue, vous n’êtes pas vraiment unique.

Pour être clair, apprendre le mandarin vaut la peine si vous avez l’intention de vivre dans un pays qui parle cette langue. Vous pouvez interagir plus efficacement avec les gens, mieux comprendre la culture,

la société locale et, surtout, vous pouvez lire un menu et éviter de commander quelque chose que vous ne voulez pas. Cependant, avoir le mandarin comme moyen de différenciation n’a guère de sens. Parler la langue locale du pays dans lequel on vit n’est pas un moyen de se distinguer, c’est un moyen de s’intégrer.

Sachez que vous êtes là pour le long terme.

Si vous pensiez pouvoir apprendre rapidement le mandarin grâce à Duolingo ou même à un établissement d’enseignement formel, détrompez-vous.

En d’autres termes, l’apprentissage du mandarin nécessite environ 2 200 heures d’étude en classe pour un anglophone de naissance. En outre, vous devez doubler ce chiffre pour tenir compte du temps passé à étudier à la maison, à écrire les caractères et à les mémoriser, à pratiquer vos tons, à parler à voix haute, à écouter des cassettes audios et à lire. Ainsi, le temps minimum que vous devriez considérer comme suffisant est 4 400 heures. Ce temps équivaut à étudier 24 heures par jour pendant 183 jours consécutifs jusqu’à ce que vous atteignez la maîtrise du mandarin. Le programme LAD Intense d’ELAM vous permettra d’entamer ce voyage d’apprentissage linguistique !

Si vous avez déjà essayé d’apprendre une langue, vous savez que vous ne pouvez pas la bachoter. Vous pouvez vous inscrire aux cours les plus intensifs disponibles, passer 2 ou 3 ans à suivre des cours de 5 heures par jour, et constater malgré tout que votre mandarin n’a pas atteint un niveau jugé utile pour une réunion d’affaires.

En bref, si vous avez l’intention d’apprendre le mandarin rapidement pour améliorer l’apparence de votre CV, reconsidérez votre décision. C’est un processus long et vous ne devriez l’entreprendre que si vous souhaitez vraiment vous intégrer et mieux comprendre la communauté dans laquelle vous vivez. Mais si vous souhaitez enrichir vos relations avec les clients, apprendre les rudiments de cette langue peut vous être très utile ! Contactez-nous pour plus d’informations sur nos programmes virtuels d’apprentissage des langues !

Publications similaires